S’installer en Auvergne ?

Ah les voyages…

Que c’est beau les voyages.

Oui, mais les installations, c’est autre chose. A la grande question « où souhaiteriez-vous vivre, travailler, et vieillir ? », rares sont ceux qui répondront l’Auvergne. Et pourtant, que la montagne est belle…

Et oui, nous les urbains, les connectés, les hypers consommateurs de tout ce que la ville produit, nous qui ne jurons que par les CGR, les Gibert Joseph, les Centre Pompidou et Place de la Victoire, nous possédons tous (j’en suis sûr) un ancêtre qui vient d’Auvergne. Dois-je citer Brassens ?!..

« Un volcan s’éteint … » : cela vous dit quelques chose ? Oui, bon, j’arrête les références socio-télévisuelles, parce que les atouts d’une telle région n’ont aucunement besoin de cela. Et même si la beauté d’un lieu reste une affaire de goût, j’admets volontiers que ces ballons tout vert qui forment la vieille chaîne du Macif Central ne me laissent pas insensible.

Ce qu’il y a de plus, aujourd’hui, c’est la campagne de charme, l’offensive de séduction, impulsée par la Région, et ce pour la 2ème année consécutive.

Très simplement, cet effort de communication s’appuie avant tout sur un site internet (lien plus bas), qui dévoile tout ce que la Région est en mesure d’apporter à celui qui voudrait tenter l’aventure. Ou plutôt à ceux qui veulent BIEN vivre !

Je suis tombé sur un Twitt, il y a quelques jours à peine, qui faisait part du très bon positionnement de cette région au classement des cadres les mieux payés… et aujourd’hui, sur ce portail de l’emploi en région Auvergne. Des centaines d’offres, la plupart « intéressantes ». Sachez (si vous restez perplexes) que ce sont 5 000 candidatures qui se sont entassées en moins d’un mois, l’année dernière, pour la 1ère édition. Oo

Si vous allez y voir (hop hop, attendez un p’tit instant, rien ne presse), vous y trouverez aussi des offres de reprise d’activités, et ce, tous secteurs.

Bref, ça fait se poser des questions, non ?…

Allez, vous pouvez y aller ;)

Pour moi, le site le plus branchouille sur le sujet : newdeal en auvergne

De quoi parler ?

Angoulême 2013

De retour d’un week-end riche en oligo-éléments, je vous assure que la reprise est rude. Et la semaine ne semble pas s’annoncer autrement, humm j’adore les challenge !

Je voulais vous parler de la nouvelle plateforme de blog qui va détrôner WordPress, mais j’hésite : ce n’est une certaine qu’à 95%, alors j’attends ! Il s’agit de Ghost et, si vous voulez bien me croire, je pense que ça va tout casser. A la fois en qualité de service mais aussi (et surtout) grâce à un business plan de « révolté du dollar » : no money – non-profit ! Oo

J’aurais aussi voulu aborder ces couteaux suisses du randonneur que sont les nouveaux GPS pour piéton (enfin, je dis nouveaux…). Ils offrent le redoutable confort de marcher les mains dans les poches puisqu’il n’est plus nécessaire de sortir la carte IGN (à usage unique) soigneusement emballée dans du plastic (ou pas) pour ne pas la mouiller, ni de se demander si on n’aurait pas mieux fait de prendre à gauche au premier carrefour, il y a deux heures… En exergue, ces appareils apportent la solution à l’énigme « comment se résoudre à acheter toutes les cartes IGN de France ? »

A un moment, je me suis dis que j’allais écrire sur ce nouveau resto à Bayonne, le Gainsb’ART : mi-galerie, mi-lounge, mi-resto (oui, je sais ça fait trois mi, tt). Dans une ambiance Moby sauce art nouveau, la carte des mets rattrape un peu celle des vins, pas assez astucieuse. La déco est très soignée, et nombreux sont les petits détails qui disent long sur l’univers du lieu. Bien sûr, les tableaux exposés ne peuvent faire l’unanimité, mais ils ont le mérite de faire parler d’art. Et s’asseoir à 22H30 et être servis comme on l’a été, ça mérite d’être salué !

Mais finalement, je ne sais pas sur quoi bloguer donc je vais bosser, et retourner à mes obligations.

« Aliaz, moi version web », connaissez-vous ?

L’E-Réputation, c’est un peu devenu une Culture en soi. Le web social a permis la naissance des héros ordinaires, pas forcément en contradiction avec les super héros, ni antinomiques d’ailleurs, mais on assiste à la réappropriation, par les lambdas, de la culture de l’image.

C’est un peu cela, l’e-réputation… plus généralement l’e-dentité. Et pour gérer et développer votre e-présence, les outils de la toile se pressent au portillon.

Puisque le mot découverte est banni de mon langage, voici un moteur de « carte d’identité » en ligne sur lequel je suis tombé. Et très sincèrement, je le trouve si frais que ne pas l’adopter serait e-fanticide.

ALIAZ, moi version web !

Concernant la vie privée, aliaz est à ranger dans la catégorie des gentils puisqu’il ne spame pas et qu’en plus il n’est pas en lien (pour l’instant ?) avec Y! ou des trucs de ce genre …

Autre point fort : la personnalisation ! On est loin du temps où on devait maîtriser les langages java et c++ pour parvenir à quelques chose de webable. Aujourd’hui, c’est clic-hop, j’actualise et c’est bon. Je change les polices, les couleurs, les liens, les fonds, je personnalise jusqu’au bout, parce que finalement c’est ça l’e-dentité : relever l’unique qui est en nous.

Un seul conseil, pour ceux que cela intéresse, mettez-y vous !

Voici mon aliaz

aliaz

et d’autres exemples pour vous donner de l’inspiration et faire naître le vôtre…

et une interview vidéo du fondateur du Blog du Modérateur, sur le sujet bien sûr !